+32 (0) 2 344 00 44
Retour à la page d'accueil de MACLINIC

Le Botox®, tout le monde en parle, mais qui sait vraiment ce que c’est ?  Petite histoire de la toxine botulique

Le Botox®, c’est comme la pénicilline : ça a été découvert… par hasard !

Plus précisément, par une succession de deux hasards, à près de deux siècles d’écart.

L’origine du Botox®: la toxine botulique

Au début du XIXe siècle, en Allemagne, le docteur Justinus Kerner tente de comprendre pourquoi la population de son village est tout à coup décimée.

Un poison sévit, mais lequel ? 

L’attention du médecin se porte sur de la charcuterie mal conservée. Il met le doigt sur la cause de l’hécatombe, qu’il nomme le « poison de la saucisse avariée ». 

« Botox® », ça vient de clostridium botulinum, une toxine sécrétée par la bactérie responsable du botulisme. Terrain de jeu idéal : les conserves ou la charcuterie pas toute fraîche…

Son effet : bloquer les neurones moteurs qui assurent la connexion entre nerfs et muscles. Plus aucune communication ne passe : le muscle concerné se retrouve paralysé.

Mais comment passe-t-on d’une intoxication alimentaire en Allemagne il y a 200 ans, au succès planétaire de l’injection la plus prisée du XXIe siècle ?

La première utilisation médicale de la toxine botulique 

L’utilisation médicale de la toxine botulique est le fruit d’un second hasard… et de deux siècles de travail.

Le docteur Kerner avait déjà l’intuition que la toxine botulique, utilisée à doses infinitésimales, pourrait avoir de précieux effets thérapeutiques contre l’hyperactivité musculaire ; la recherche médicale s’affaire : on étudie la toxine, on cherche à l’isoler, la purifier…

Jusqu’aux années 1970, où l’idée du siècle vient d’un ophtalmologue américain, Alan Scott. 

Il décide de s’en servir pour corriger le strabisme et le tic des paupières : il injecte 1 à 3 milliardièmes de gramme !

Et c’est une patiente qui concrétise la découverte ! Elle remarque, à la suite de l’injection, que non seulement son problème ophtalmique est réglé, mais qu’en plus, son visage a pris une expression nouvelle, d’une remarquable sérénité. 

La patiente demande alors au médecin de lui en injecter une quantité infime entre les sourcils, au niveau de la ride du lion, « pour voir »…

C’est le début d’un engouement exponentiel. Alan Scott brevète sa molécule, qu’il nomme « Oculinum ».

Agissant contre l’hyperactivité musculaire des zones clés du visage, il avait trouvé comment empêcher la cassure cutanée due aux mouvements expressifs, qu’on nomme « ride d’expression ». 

C’est le laboratoire Allergan, dont la forteresse en Californie et l’usine en Irlande sont mieux gardées qu’une base militaire, qui a imposé le « Botox® » et en possède l’exclusivité. 

Loin de se limiter à l’esthétique, la recherche lui trouve sans cesse de nouveaux usages médicaux, thérapeutiques.

Le Botox® : Un nom de marque

« Botox® », c’est comme « Bic » ou « Velux » ! Un nom de marque. Une marque devenue si universellement célèbre qu’elle s’est imposée dans le langage courant en tant que nom commun pour désigner son produit.

La toxine botulique, donc, a encore de beaux jours devant elle. Son action sur la ride peut être avantageusement complétée par celle de l’acide hyaluronique qui, lui, va venir combler le sillon, remplir le creux. Ce sera l’objet de notre prochain article…

Les traitements par Botox® en Belgique

L’utilisation du Botox® est autorisée en Belgique depuis plusieurs années. Pour plus d’informations sur son utilisation et ses effets indésirables, vous pouvez consultez les brochures d’informations sur le Botox® publiées par l’Agence Fédérale sur des Médicaments et Produits de Santé.    

Vous souhaitez en savoir plus les injections de Botox® ? Sachez que suivant l’avis du Conseil national de l’Ordre des médecins : “la toxine botulique ne peut être administrée que par un médecin dans un encadrement professionnel médical.”

Vous envisagez de faire des injections de Botox® à Bruxelles ? Vous pouvez consultez la page d’informations sur les injections de toxine botulique réalisées chez MACLINIC ou prendre rendez-vous chez MACLINIC pour une consultation sans engagement avec le Docteur Marwan Abboud (prendre rendez-vous en ligne ou via le formulaire en de contact).